Rechercher
  • Gilles Hanauer

Les JO nippon compromis ?

On peut se poser la question J-4 mois

On peut se demander si les autorités japonaises sont bien à la hauteur de la crise. Elles ont toujours des difficultés à gérer des événements inattendus (Cf Fukushima). Comment se fait-il que 20% des 3700 passagers du Diamond Princess accosté au Japon aient été contaminés ! Le spécialiste des maladies infectieuses Kentaro Iwata après sa visite du navire a lâché à la télé (message effacé depuis) « les règles basiques dans ce type de circonstances ont été totalement ignorées ». Propos francs peu habituels au Japon. C’est qu’au Japon, les ministères décident de tout alors qu’ils ne sont pas formés et spécialistes des événements. Des passagers sont sortis du bateau sans avoir été testées par exemple (et sont tombés malades après pour certains). L’équipage n’était pas confiné et partageait des couchettes…

On a réalisé dix fois plus de test en Corée du Sud qu’au Japon. Les médecins n’étaient pas formés/informés, la prise en charge incertaine. Des experts ont été consultés tardivement et le Premier Ministre Abe a attendu fin février pour faire une conférence de presse. Soudain il a été demandé « la fermeture exceptionnelle de toutes les écoles du pays ». Sans que l’on sache trop pourquoi et pour le lendemain laissant pantois et désarmé les parents. Le surlendemain il a été annoncé que les écoles fermeraient… si les élus locaux ne décidaient pas du contraire en demandant à ce que les garderies… restent ouvertes !! Sauf que les garderies sont souvent dans les écoles !!! Du coup Abe a dit que le gouvernement dédommagerait les parents ne pouvant aller travailler pour s’occuper des enfants… Bien entendu les événements publics sont annulés.

Mais Shinzo Abe a annoncé à la Trump que les JO de juillet auront bien lieu car le virus aura disparu à ce moment-là.

3 vues

© 2020 by Gilles Hanauer

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon