Uji

La ville est situé à 20mn en train depuis la gare centrale de Kyoto et vaut largement le détour. Ne serait-ce que pour visiter le temple Byodoin et son fameux Hoodo (Pavillon du Phénix) datant de 1053. Ancienne résidence de campagne pour pratiquer la méditation, il fut ensuite dédié à Bouddha. C'était un des sites préférés d'André Malraux au Japon. Le site, exceptionnel et riche d'autres temples, comporte aussi un musée ultra moderne construit en 2000 par l'architecte Kuryu Akira. Il mérite d'être visité car la mise en scène et l'architecture sont brillantes.

En sortant du temple, à droite, le long de la rivière; après 300 m, on trouve une authentique maison de thé (Taiho-an). Car Uji est célèbre pour son thé vert. Ensuite, en passant le pont, on découvre des élevages de cormorans et l'on peut assister, 5 mois par an et surtout le soir aux lanternes et sur des barges, à la mise en œuvre de la technique ancestrales de pêches par leurs éleveurs appelée "ukai". Puis, de cette île au milieu de fleuve, franchir un grand pont (Ujibashi) pour atteindre l'autre rive. Le paysage est magnifique. De l'autre côté, se trouve un temple plus modeste, le  Ujigami-jinja, mais intéressant par son authenticité (peu de touristes). En continuant le chemin plus haut, le long du temps, on découvrira un inattendu musée une fois encore très design, renfermant des reconstitutions de la vie à l'époque d'Edo (notamment des jeux). On n'hésitera pas à y regarder le film de 20 mn dans la belle salle de cinéma, relatant un drame d'amour impérial incompréhensible. Sorte de péplum si japonais.

© 2019 by Gilles Hanauer / Proudly created with Wix.com

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic