Se nourrir

Le Japon est connu pour sa nourriture saine et un sens inouï de la présentation.

Traditionnellement les mets sont crus ou peu cuits car bois et énergie manquent. Respectant le rythme de la nature, on n'utilise que des produits de saison. Le poisson, le riz et les nouilles, forment la base de l'alimentation. La religion bouddhiste interdisait de manger des quadrupèdes. Du coup, poissons et poulets ont pris l'habitude de passer à la casserole. (L'interdiction pour les 4 pattes a été levée à l'ère Meiji).

Faute de cuisine dans beaucoup de logements, les Japonais mangent midi et soir à l'extérieur, notamment les hommes et femmes d'affaires. Beaucoup emportent leur bento pour midi (boîte-repas).

Autre habitude, les ramen, pâtes plongées dans un bouillon qui se préparent de mille façons dans des milliers de restaurants. Il existe même des distributeurs automatiques de nouilles, un musée, des personnages de manga et des films comme le célèbre Tampopo.

Le petit-déjeuner est constitué d'un bol de riz et d'une soupe miso... La nourriture a une telle importance que sur Facebook, le tiers des photos postées sont des images de plats !

La présentation compte autant que le met. Il faudra choisir une vaisselle accordée à la saison : teintes foncées et opaques en hiver, teintes claires et transparentes en été. Les mets ronds sont servis dans des plats carrés ou rectangulaires et les mets anguleux dans une vaisselle ronde.

Couleurs et saveurs sont aussi cruciaux : il y a 5 couleurs et 5 saveurs (rouge, vert, jaune, blanc et mauve et salé, sucré, amer, acide, délicat et piquant).

 Quant aux cuissons, il convient de ne pas servir deux fois la même au cours d'un repas (grillade, eau bouillante, étouffée...).   

La manière a son importance lorsque l'on déguste un repas suivant un type de cuisine particulier. Les plats apparaissent dans un ordre précis, voire dans une position précise.

Les 10 mets préférés des japonais

  1. Les ramen servies dans un grand bol de bouillon et parfois accompagnées de légumes, de viande...

  2. Le curry japonais avec du riz et un katsu. C'est presque le plat national !

  3. Sushi/Sashimi les adorent. C'est cher quoique 2 à 3 fois moins qu'à Paris et toujours frais ! Le thon rouge est le plus consommé.

  4. Okonomiyaki. L'un des mets préférés, on dit que c'est la "pizza japonaise", Sorte de galette d’œuf fourrée à ce que bon vous semble ! Souvent, c'est à vous de la préparer sur la plaque chauffante intégrée à sa table.

  5. Soba/Udon. Les Japonais consomment beaucoup de pâtes. A l'origine plat chinois rapporté de Chine par Marco Polo. Soba = farine de sarrasin ou udon = farine de froment. Plat régional dans sa préparation, il y en a pour tous les goûts.

  6. Gyūdo : l'un des plats les plus basiques : Un bol de riz avec lamelles de viande et des oignons. Employés de bureau et hommes d'affaires l'avalent en quelques minutes à midi. Soit qu'il est été préparé dans un bento soit pris au comptoir d'un restaurant au comptoir (coût moyen = 3 €).

  7. Yakitori. Petites brochettes cuites sur un grill et avec une sauce soja sucrée. On en trouve de toutes sortes : poulet, fromage, champignon mais aussi cœur, et même des os "mous" tels le sternum, grillés voire pané.

  8. Unagi. De l'anguille ! Servi dans l'unaju, une boîte de bois laquée et ronde avec du riz et l'anguille grillée recouverte de sauce sucrée. Délicieux.

  9. Tonkatsu/Katsudon. Porc pané et plongé dans l'huile. Servi seul avec une salade = tonkatsu. Placé sur un bol de riz avec omelette et oignons = katsudon.

  10. Shabu-shabu / Suyikaki / Nabe. Son nom vient du bruit de la viande plongée dans l'eau bouillante ou le bouillon. Dans un récipient au milieu des convives cuisent les champignons, le chou et divers légumes. Les tranches de bœufs sont très fines et persillées. On les plonge et les remuant dans le bouillon chaud une quinzaine de secondes. La viande y est à volonté et comme la fondue ici le plat est conviviale. Les sukiyaki et nabe sont des variantes du  shabu shabu.

  • Bien entendu, on n'oubliera pas les viandes cuites à la teppanyaki, les tempura...

 L'art de manger avec des baguettes est partagé avec d'autres peuples d'Asie. A l'origine, de longues baguettes servaient à saisir les aliments dans de hauts chaudrons. Les chinoises sont à bout rond alors que les japonaises sont pointues. Les coréennes sont, elles,  en métal depuis le Moyen-Age. Car les baguettes des rois, en argent, permettaient de détecter les poisons... Un Japonais utilisent 400 baguettes jetables par an.

© 2020 by Gilles Hanauer

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon