Bonsai, ikabana,calligraphie, peinture, thé

Bonzai

Le mot signifie "arbre dans un pot". Un bonzai est un arbre véritable dont on contrôle la taille. Ce n'est ni une racine ni un tronc coupé avec quelques branches comme certains voudraient nous en vendre. Un vrai bonzai exige 5 ans de modelage. L'arbre grandissant, il faut couper régulièrement racines et branches. Le plus ancien bonzai vivant aurait 500 ans (Takagi Bonzai Museum de Tokyo). Le bonzai est né en Chine (bien que les Egyptiens cultivaient aussi des arbres en pot) mais la codification des styles est japonaise. Jadis les bonzai avaient des formes d'insectes, d'idéogrammes, de dragons... C'est en 1644 qu'un fonctionnaire chinois fuyant au Japon initia quelques notables à cet art. L'empereur Meiji l'éleva ensuite au rang d'Art National (1873). A l'origine, le bonzai était ramassé dans des endroits sauvages et difficiles d'accès, leur permettant de devenir vigoureux tout en prenant des formes torturées. En pot, il fallait conserver sa forme d'origine mais aujourd'hui on le façonne en le ligaturant, le tordant, ce qui amène à penser que l'art du bonzai et du bondage (shibari) sont proches psychologiquement... Notons que le bonseki, "la pierre en pot" est une forme presque ultime de cet art, où une ou plusieurs pierres sont posées à même un socle de bois sans... arbre. Bien qu'issu du bouddhisme, le bonzai est aussi shinto: respect absolu de la nature, harmonie, patience, calme et douceur. Comme pour un jardin, prendre soin d'un bonzai prépare votre ciel, le ciel éternel.

Bonzai

Le mot signifie "arbre dans un pot". Un bonzai est un arbre véritable dont on contrôle la taille. Ce n'est ni une racine ni un tronc coupé avec quelques branches comme certains voudraient nous en vendre. Un vrai bonzai exige 5 ans de modelage. L'arbre grandissant, il faut couper régulièrement racines et branches. Le plus ancien bonzai vivant aurait 500 ans (Takagi Bonzai Museum de Tokyo). Le bonzai est né en Chine (bien que les Egyptiens cultivaient aussi des arbres en pot) mais la codification des styles est japonaise. Jadis les bonzai avaient des formes d'insectes, d'idéogrammes, de dragons... C'est en 1644 qu'un fonctionnaire chinois fuyant au Japon initia quelques notables à cet art. L'empereur Meiji l'éleva ensuite au rang d'Art National (1873). A l'origine, le bonzai était ramassé dans des endroits sauvages et difficiles d'accès, leur permettant de devenir vigoureux tout en prenant des formes torturées. En pot, il fallait conserver sa forme d'origine mais aujourd'hui on le façonne en le ligaturant, le tordant, ce qui amène à penser que l'art du bonzai et du bondage (shibari) sont proches psychologiquement... Notons que le bonseki, "la pierre en pot" est une forme presque ultime de cet art, où une ou plusieurs pierres sont posées à même un socle de bois sans... arbre. Bien qu'issu du bouddhisme, le bonzai est aussi shinto: respect absolu de la nature, harmonie, patience, calme et douceur. Comme pour un jardin, prendre soin d'un bonzai prépare votre ciel, le ciel éternel.

© 2020 by Gilles Hanauer

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon