Manger. Le Japon est connu pour sa nourriture saine et un sens inouï de la présentation. Traditionnellement les mets sont crus ou peu cuits car bois et énergie manquent. Respectant le rythme de la nature, on n'utilise que des produits de saison. Le poisson, le riz et les nouilles, forment la base de l'alimentation. La religion bouddhiste interdisait de manger des quadrupèdes. Du coup, poissons et poulets ont pris l'habitude de passer à la casserole. (L'interdiction pour les 4 pattes a été levée à l'ère Meiji). Faute de cuisine dans beaucoup de logements, les Japonais mangent midi et soir à l'extérieur, notamment les hommes et femmes d'affaires. Beaucoup emportent leur bento pour midi (boîte-repas). Autre habitude, les ramen, pâtes plongées dans un bouillon qui se préparent de mille façons dans des milliers de restaurants. Il existe même des distributeurs automatiques de nouilles, un musée, des personnages de manga et des films comme le célèbre Tampopo. Le petit-déjeuner est constitué d'un bol de riz et d'une soupe miso... La nourriture a une telle importance que sur Facebook, le tiers des photos postées sont des images de plats ! La présentation compte autant que le met. Il faudra choisir une vaisselle accordée à la saison : teintes foncées et opaques en hiver, teintes claires et transparentes en été. Les mets ronds sont servis dans des plats carrés ou rectangulaires et les mets anguleux dans une vaisselle ronde. Couleurs et saveurs sont aussi cruciaux : il y a 5 couleurs et 5 saveurs (rouge, vert, jaune, blanc et mauve et salé, sucré, amer, acide, délicat et piquant). Quant aux cuissons, il convient de ne pas servir deux fois la même au cours d'un repas (grillade, eau bouillante, étouffée,...). Pour ce qui est de l'art de manger avec des baguettes...

© 2019 by Gilles Hanauer / Proudly created with Wix.com

  • Twitter Classic
  • Facebook Classic